Que faut-il savoir sur Boisgeloup ?


Découvrir les bribes de la vie secrète des artistes semble être une envie quasi générale de nos jours. Nous ne vous parlons ni des magazines People, ni des paparazzis essayant de jouer à cache-cache. En revanche, nous vous proposons de partir à la découverte d’une parcelle de la vie de Pablo Picasso. Icône ultime du mouvement du cubisme, le célèbre peintre a vécu à quelques kilomètres de Paris durant les années trente. Embarquons ensemble dans ce voyage dans le temps. Peut-être que vous aussi aurez envie de vous installer à Boisgeloup.

Qu’est-ce que le Boisgeloup ?

Implanté dans l’Eure, Boisgeloup est un hameau situé à 63 km de Paris. Les moyens de transport étant disponibles, les allers retours entre Boisgeloup et Paris ne prendraient en moyenne qu’une heure, ce qui en fait une destination privilégiée pour les parisiens en quête de calme et de repos.

Avec ses plaines verdoyantes, le Boisgeloup est une destination idéale pour ceux qui auraient envie d’effectuer une marche, une randonnée, ou tout simplement de pique-niquer.

Des constructions datant de l’époque médiévale sont dispersées tout au long de la route traversant le Boisgeloup. Certaines d’entre elles ont été restaurées, d’autres ont été réaménagées de manière plus moderne afin d’utiliser l’espace vacant et d’en faire des commerces rentables.

Le joyau de Boisgeloup ou le refuge normand de Pablo Picasso

L’édifice le plus célèbre du Boisgeloup est sans doute le château dans lequel a vécu Pablo Picasso avec sa femme Olga durant 6 ans, de 1930 à 1936.

Récemment ouvert au public, vous pouvez dorénavant visiter l’ancienne demeure du créateur du cubisme, contempler de près son atelier de sculpture, ses esquisses, ses brouillons…

À l’instar de ce grand artiste, vous pouvez prendre une pause du rythme rapide de la capitale en vous réfugiant au Boisgeloup. La vie y est simple : quelques commerces existent pour répondre aux besoins des habitants de ce magnifique hameau. Nulle construction moderne pour rompre la quiétude de cet endroit. Le minimalisme est le mot-clé de Boisgeloup.

Illustré du bout des pinceaux de Picasso, Boisgeloup est l’élément central de l’un de ses tableaux réalisés en 1932. Une palette de couleurs pastel : du vert, du bleu et du beige se mêlent à des droites noires représentatives de la pluie.

Des toitures triangulaires s’élancent dans le ciel, rencontrent des nuages grisâtres et s’estompent progressivement au milieu du décor campagnard s’étalant en arrière-plan.

La période durant laquelle Picasso a vécu à Boisgeloup a, sans aucun doute été la période la plus sereine de toute sa vie. Il n’y a qu’à se référer aux tableaux peints durant cette époque, à l’instar de « Boisgeloup Sous La Pluie » décrit ci-dessus. Certes, les empreintes du cubisme, de la déformation de la perspective sont visibles sur la toile. Néanmoins, cette œuvre penche davantage du côté de l’impressionnisme et du naturalisme, que du côté du contemporain et de la recherche architecturale.

Si vous avez envie de suivre les pas de Picasso, de vous retirer un moment de la foule, de l’agitation de la vie moderne, Boisgeloup vous ouvre les portes d’une voûte secrète, à l’intérieur de laquelle vous pourrez vous réfugier.

Les caves du château vous permettront de découvrir les étapes par lesquelles sont passées les œuvres de Picasso. Vous pourrez admirer des ateliers improvisés au sein de la pierre.

En hommage à ce grand artiste, la plus grande rue de Boisgeloup a été nommée Rue de Pablo-Picasso. L’hommage ne s’arrête pas ici, puisqu’un atelier de peinture et de sculpture a ouvert ses portes sous le nom du « Petit Atelier ».

Ce côté artistique insoupçonnable de Boisgeloup, en fait une destination rêvée pour les adeptes des arts un tantinet agoraphobes ou solitaires.

Vous pourrez tout visiter, tout détailler du regard sans que l’on ne vous bouscule ou l’on vous pousse.

En effet, l’atelier est protégé par un périmètre de cordes, sans qu’une protection exagérée ne cache les pièces les plus importantes. Assez vide, durant les journées de la semaine, l’atelier de Picasso est entièrement à vous.

Si vous êtes chanceux, vous pourrez vous y retrouver tout seul. Savourez la réverbération de vos pas en contact avec la roche concave bâtie autour des œuvres.

Des terres agricoles pour servir les mets les plus naturels possible

Des plaines verdoyantes s’étalent à perte de vue, des terres fertiles donnant naissance à une quantité considérable de légumes et de fruits. La plupart de ces substances agricoles partent en direction de Paris. Néanmoins, vous pourrez retrouver de petites caves à trésors pour goûter aux saveurs naturelles. Votre palet, aussi, a besoin de repos. Laissez-le étreindre les saveurs justes.

Le Parc de Boisgeloup

Prenez place sur ce banc en bois. Laissez-vous dorloter à l’ombre des végétations colossales et puis, tendez l’oreille. Des écureuils courent à travers les herbes se préparant à l’hibernation, des feuilles disent adieu aux branches qu’elles ont côtoyé toute une saison.

Concentrez-vous sur votre respiration maintenant. Toute l’agitation, les inspirations saccadées n’ont plus lieu d’être. Assis sur ce banc, admirez les murs s’érigeant en forteresse, au loin.

Contemplez cet espace vierge en symbiose avec des parcelles d’Histoire !

Selon les anecdotes racontées par les habitants du Boisgeloup, Pablo Picasso faisait ses promenades avec Olga et leur chien dans ce parc.

Imaginez cette figure emblématique de l’art moderne, se ressourcer au-dessus de la même parcelle de terre que vous.

Si vous avez ce syndrome de la page blanche, si vous bloquez ou si votre art n’arrive pas à être proprement extériorisé, faites de ce parc votre sanctuaire d’inspiration.